mardi 1 janvier 2013

Si j'avais dû rester en 2012

Si j'avais dû rester en 2012, j'aurais voulu que ce ne soit que le second semestre.

Le premier semestre a été fait de déceptions amicales, de solitude, de manque. Ma pseudo meilleure amie du lycée n'était plus ce que j'attendais d'elle. Elle est devenue lâche. Mon homme est parti vivre à Rennes un an avant moi, rester à Orléans seule a été très difficile pour moi. J'avais sans cesse envie de le voir, j'économisais toujours pour pouvoir aller le rejoindre au moins un week-end par mois. Ne pas savoir si je pourrais le rejoindre. Ne pas trouver de logement. Mais je me suis rendue compte que j'avais un patron en or, qui m'a changé de famille et a eu confiance en moi quand mes baby-sitting ont été critiqué injustement. Je me suis retrouvée chez des gens adorables, qui me gardaient à manger, qui me faisaient des petits cadeaux, qui me soutenaient quand j'avais des problèmes.  Et toujours avancer, se relever après les déceptions. Pleurer un grand coup, plusieurs jours, et me dire que je peux y arriver, avec le soutien inconsidéré de mon homme, quoi qu'il arrive. Et j'ai eu de la chance de passer une semaine de stage géniale à mon ancien collège avec la documentaliste. Autonome en une semaine, l'envie d'y rester. Et passer une nuit de folie avec l'homme aux 20 ans de la radio FG avec des DJs énormes dont David Guetta, Bob Sinclar, Avicii ... 



On passe au deuxième semestre. Qui a commencé avec le premier mariage d'une de mes amies. J'ai réussi à ne pas pleurer, j'ai quand même été très émue, surtout en la voyant arriver dans sa robe. L'enterrement de vie de jeune fille a été fou, on était déjanté. Et c'est aussi avoir été diplômée en licence de littérature, être fière de dire aux gens que je suis bac +3 en littérature, même après une partie du secondaire en ZEP. Prouver aux autres et à moi-même que j'étais capable de me sortir de la galère. C'est retrouver mon chéri à Orléans pour l'été, avec en prime des cadeaux grâce à son stage chez Dior, en échange du taxi. C'est partir à Rennes avec lui, et finalement m'installer chez lui après des déboires pour me loger. Vivre au quotidien avec lui. Avoir envie de le tuer, souvent, l'aimer tendrement, toujours. Avoir quelqu'un les jours où ça va moins bien, se soutenir mutuellement, rire pour rien, profiter de nos moments. C'est poursuivre ses études supérieures en master recherche dans l'attente d'un master pro en édition. C'est découvrir la chance d'une formation de professeur rémunérée contre heures. C'est dire une bonne fois pour toute ce qu'on lui reproche à sa mère pour pouvoir avancer, enfin. C'est faire des rencontres merveilleuses et trouver sa place. J'ai des amies géniales dans ma classe, Mathilde et Constance. C'est se faire des dîners entre filles, démarrer la Zumba. C'est découvrir la blogo beauté, et se lancer. Faire des rencontres adorables sur Twitter à commencer par Chouchoute, et plus particulièrement Andreia, Camille et Dorra. 

Pour 2013, je veux juste rester sur mon nuage construit pendant ce second semestre. Être entourée d'amies formidables, je n'oublie pas les vieilles de Montluçon, d'un chéri merveilleux, et poursuivre mes études. Continuer de faire de jolies rencontres grâce à Twitter et la blogo. Et je vous souhaite de réaliser vos rêves, les plus fous comme les plus petits. 

2 commentaires:

  1. Très beau résumé! Je t e souhaite de rester sur ce nuage le plus longteeeemps possible :) plein de bisous ma bella

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...